LES AVANTAGES

Quels sont les avantages pour l'entreprise ?

La réponse à vos obligations en tant qu'employeur :

  • vous couvrez l'ensemble de vos salariés à titre obligatoire en santé conformément à la loi de sécurisation de l'emploi du juin 2013
  • vous respectez les termes définis par l'accord collectif national que vous devez mettre en place.

La valorisation et la fidélisation de vos salariés :

  • vous leur offrez une protection sociale de qualité avec un tarif privilégié
  • vous renforcez votre attractivité pour vos futurs embauches
  • vous favorisez le dialogue social au sein de l'entreprise

Des avantages fiscaux et sociaux :

  • vous bénéficiez de la déductibilité des cotisations patronales de l'impôt sur les sociétés
  • vous profitez de l'exonération des charges sociales (sauf CSG et CRDS), dans une certaine limite.

Quels sont les avantages pour les salariés ?

Des tarifs préférentiels négociés par vos partenaires sociaux.

La cotisation mensuelle forfaitaire du régime est financée par part égale entre votre employeur et vous-même, soit un coût mensuel pour la garantie conventionnel inférieur ou égal à 15 € par mois à votre charge, selon votre régime de sécurité sociale d'appartenance.

De plus, vous bénéficiez de la gratuité à partir du 3ème enfant.

Un large choix de garanties.

Les garanties prennent effet après 6 mois d'ancienneté continus dans l'entreprise.

Le salarié a la possibilité d'améliorer le régime conventionnel choisi par l'entreprise ou d'en faire bénéficier sa famille si l'entreprise ne l'a pas couverte à titre obligatoire.

Un maintien de vos garanties en cas de départ de l'entreprise

  • En cas de rupture du contrat de travail (sous certaines conditions), l'accord prévoit sans contrepartie financière tant pour l'employeur que pour le salarié, un dispositif de portabilité permettant le maintien des garanties, pendant la période de chômage pour une durée égale à la durée du contrat de travail dans la limite de 12 mois.
  • En cas de départ à la retraite, le salarié bénéficie du maintien de sa couverture conventionnelle (Loi Evin) pour une cotisation encadrée légalement et qui évolue sur les 3 premières années.